Sophrologie

Vous souvenez-vous des parties de jeu de société que vous aviez enfant avec vos frères et sœurs ainsi que vos parents ? Peut-être jouiez-vous avec votre oncle ou une tante, parfois un grand parent qui vous suit de loin. Ces jeux ont été l’occasion de réunir la famille, parfois de la diviser mais c’est assez rare si l’on s’en tient au nombre de mauvais perdants sur Terre, chiffre bien entendu que j’ignore absolument ! Peu importe, le mot-clé «jeu de société» de société est en général mémorisé dans la catégorie «bons souvenirs de famille». Jeune adulte puis adulte, de plus en plus de responsabilités vous incombent notamment celles d’être à votre tour parent ou simplement «personne trop sérieuse qui n’a pas que ça à faire». Le lien à ces souvenirs n’est plus, vous êtes devenu(e) hyperactif(ve), blasé(e), alexithymique (votre vie émotionnelle est effacée). Peut-être n’avez-vous pas eu l’occasion de jouer en famille et vous ignorez le plaisir de jouer ensemble et de développer vos capacités de réflexion ou de stratégie. Bref, le jeu est une manière créative de se découvrir et de construire son identité à tout âge de la vie pour entretenir le lien à l’enfant en soi. Ici, nous nous attarderons sur le plaisir de jouer ensemble, de solliciter ses 5 sens et de répondre à son besoin fondamental de créer du lien.

Les jeux de société existent depuis les temps antiques, et certains sont toujours d’actualité comme les dés, les osselets, l’alquerque (jeu qui donna naissance aux échecs par la suite), le jeu des atoncrules (jeu pratiqués par les soldats) ou encore le jeu de go (jeu chinois de stratégie). Il semblerait que les jeux des dés et des échecs remontent à la mythologie grecque (Palamède) quand Platon lui accorde l’invention des jeux à l’Egypte et plus particulièrement le dieu Thot, dieu du calcul et de l’écriture. On jouait principalement sur la terrasse d’une maison ou d’une institution, sur un plateau dédié au jeu ou parfois à même le sol. La principale motivation était le divertissement, l’occupation du temps libre, la distraction. Les règles n’étaient pas aussi strictes qu’aujourd’hui et pouvaient être définies par les joueurs en début de partie avec comme seule consigne l’atteinte d’un objectif (effectuer telle figure, faire plus ou moins de…). Le jeu n’a pas toujours eu bonne réputation dans la société gréco-romaine où certains joueurs faisaient appel à la tricherie motivés alors par l’appât du gain et le plaisir de la victoire ce qui indigna certains auteurs de l’époque sur le plan moral. Toutes les classes de la société s’y adonnait, même les puissants comme Caligula connu pour tricher aux jeux et injurier ses adversaires.

fresque pompei

Deux joueurs se battent s’accusant l’un l’autre d’avoir triché (fresque – Pompei)

De nos jours, le jeu de société se joue à l’intérieur de la maison ou à l’extérieur pendant un pique nique ou dans le jardin de la maison familiale. Les règles sont officielles et réalisées par le créateur du jeu et s’applique aux joueurs au niveau international.

Jouer, c’est créer du lien. Jouer entre amis ou en famille favorise le lien. En effet, on définit un jour et un moment de la journée pour se rassembler, se relier aux autres. Le jeu apaise nos frustrations et permet de détendre une atmosphère trop sérieuse dans laquelle l’adulte a

tendance à s’enfermer lui étant difficile de lâcher prise sur l’image qu’il s’est construit de lui-même comme par exemple un modèle de réussite aux yeux de ses enfants ou de ses collaborateurs, etc. Seulement, au niveau de l’enfant, l’image de soi aux yeux des autres importe peu, et c’est là où nous pouvons nous inspirer de leur authenticité et de leur spontanéité, car comme leur visage nous le prouve, cette attitude les rend heureux. Je sais que vous pouvez vous dire «oui mais à leur âge on s’amuse, ils ne s’occupent pas de la famille», mais qui vous demande d’être toujours sérieux ou sérieuse à part vous-même ? Peut être dans votre histoire, avez-vous eu un papa ou une maman malade ou qui lui-même n’a pas connu le jeu en famille et ignore les bienfaits de cette thérapie. Voilà donc un indice pour seulement vous inciter à lâcher prise sur l’idée que vous vous faite d’être ce modèle qui finalement n’intéresse que vous… Jouer est un acte constructif, il stimule les différentes aires de votre cerveau comme vos capacités de concentration, d’observation, d’analyse, de stratégie et également de mémorisation. Jouer montre également une partie de vous-même : avez-vous du mal à cacher votre jeu ou être vous un as de la ruse ? Êtes-vous présent au groupe, combatif, laissez-vous perdre pour satisfaire une autre personne?, etc. Le jeu est un acte spontané et un espace de liberté au sein d’un cadre fixé par les règles et les différentes personnalités des joueurs. Le jeu est expérience et partage, de lien, ce besoin fondamental dans lequel nous recherche l’attention et l’affection de l’autre. Dans ce moment de jeu avec toi, avec vous, je m’épanouis, j’exprime mes sentiments et je me sens exister, je me sens en sécurité et donc plus autonome, riche et confiant.

Il n’y a donc pas d’âge pour jouer, il s’agit simplement d’entretenir une partie de soi qui nous accompagne toute notre vie et qui ne demande qu’à être nourrit. Scrabble, jeux de cartes, parties d’échecs, jeux de rôles…, vous trouverez le jeu qui vous ressemble ou qui peut vous aider à améliorer une faculté interne.

Pour cet été, voici une petite sélection personnelle des jeux de société que vous pouvez pratiquer en famille ou entre amis, à deux :

Le jeu des Loups Garous et des Villageois : Assis autour d’une table, le conteur de l’histoire attribut un rôle aux participants qui ont les yeux fermés. Personne ne sait qui est qui sauf pour ceux de la même catégorie qui ouvrirons les yeux à la demande du conteur. Les Villageois (la voyante, le villageois…) veulent en venir à bout des Loups-Garous. Les Loups-Garous désignés eux souhaitent dévorer les Villageois. Le gagnant est celui ou celle qui saura reconnaître qui est Villageois ou Loups Garous dans le dernier. Vous allez voir, ce n’est pas si simple que ça en a l’air. Les règles du jeu sont par ici : http://jeuxstrategie.free.fr/Loups_garous_complet.php

 Dixit : Dixit est un jeu de cartes aux illustrations abouties et poétiques. Le but du jeu est de piocher une carte, le joueur-conteur doit exprimer le paysage d’une de ses cartes par une histoire qu’il raconte oralement ou qu’il mime, il peut aussi chanter. Les autres joueurs vont alors avoir leur propre interprétation et vont sélectionner une de leur jeu de cartes. Les cartes des joueurs et du conteur étant sur la table, il s’agit de voter pour la carte du conteur. Attention donc à vos réactions qui pourraient trahir votre choix. Ce jeu est idéal le soir pour stimuler votre imaginaire et favoriser une bonne nuit pleine de rêves.

dixit jeu de societe

– Le loto des odeurs : ce jeu français a été développé pour stimuler votre sens de l’odorat et donc vous ramène au moment présent, il stimule aussi l’imaginaire. Les yeux fermés, vous devez reconnaître l’odeur de l’échantillon synthétique parmi 30 parfums de fruits, de végétaux et autres odeurs naturelles comme le feu de cheminée ou l’iode de la mer… Vous verrez comment les avis diffèrent sur l’interprétation des odeurs que chacun perçoit !

Le molkky : c’est l’incontournable du moment. Les règles sont similaires au jeu de pétanques, mais vous utilisez des bâtons à la place des boules. Il se joue en extérieur sur un terrain plat. Deux équipes s’affrontent et l’équipe gagnante est celle qui atteint, et c’est là où entre toute la difficulté, pile poil 51 au risque de devoir recommencer le cycle.

Quels sont vos meilleurs souvenirs de jeu de société en famille, existent-ils toujours dans le commerce ? Sont-ils au grenier ou dans la cave ? C’est le moment de les sortir et d’y jouer de nouveau : petits chevaux, scrabble, jeu des 7 familles, les adultes peuvent faire découvrir les jeux d’époque aux plus jeunes, et inversement, les jeunes joueurs faire découvrir les nouveautés aux adultes. Il paraît que 900 nouveaux jeux de société sont inventés chaque année rien qu’en France, voici de quoi alimenter votre cure de jouvence !

 

Où acheter : 
– Le Passe Temps www.le-passe-temps.com
– Rouge et Noir (jeux traditionnels) : www.rouge-et-noir.fr
– Achat en ligne Ludoshop : www.ludoshop.com

 

Retrouvez l’ensemble des articles ici

 

Je suis sophrologue et relaxologue diplômé d’État. Je reçois dans mes cabinets à Igny en Essonne et Paris 15. N’hésitez pas à me contacter par e-mail ou bien à prendre directement rendez-vous sur le site Doctolib.fr

Thierry Régnier


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib